Un Homme nommé Cheval

Blog équestre… Tout ce qui peut intéresser les amoureux du cheval… Et plein d'autres choses…

Résultat sportif : Géraldine VS Tounduk – Tounduk : 1 Géraldine : 0

J’ai reçu ce message de Tomtom qui me demande d’expliquer cette situation.
N’ayant pas été présent, mais ayant sorti du fond de mon placard, ma boule de cristal et mes Fleurs de Bach, je vais échafauder quelques hypothèses, et j’invite mes lecteurs à aussi donner leur avis.
Tout d’abord, replaçons le contexte : Tounduk est un jeune poney Highland de Tomtom. Géraldine est sa femme et accessoirement BE équitation.

Docteur S. , il faut que je te raconte cet épisode et que tu me donnes ton avis d’expert : ça a été un truc de ouf.

J’avais mon fringant destrier calme comme je ne l’avais jamais eu, le « soft feel » par excellence, rien dans les mains, encolure décontractée, reculer, transitions, déplacements de hanches, slalom à une main…
et je le passe à Géraldine, qui était dans un état d’esprit cool et détendu. Dès le montoir, le cheval se rebiffe et ne veut pas la laisser monter.

Elle réussit, et là pétage de plombs : cabré, galop bondissant, on aurait dit un lion et il a fini par la virer.

Je remonte dessus et j’ai mis 5 minutes à le calmer, on aurait dit un poulain au débourrage : les rênes qui flottent, l’étrier déchaussé, étaient autant de raisons de paniquer.
Une fois calmé à peu près, il manifestait du stress dès qu’il entendait ou voyait Géraldine …
Je me demande parfois ce que ce poney a vécu dans son enfance, hein, Docteur S. …

Tout d’abord, ami lecteur, et Tomtom… désolé pour le retard…
Pas d’excuse sauf une petite grippe etc…
Hum…. Je regarde dans ma boule et je vois…

Un traumatisme lié à l’enfance… Oedipe, quand tu nous tiens !!!
A-t-il eu une bonne relation avec sa mère… Adoptive…
Bref, son éleveuse…
Ne serait elle pas comme la mère Thénardier !
Affectueuse, mais un tantinet brutale ?
D’où viendrait son rejet inexpugnable de l’identité féminine ?
Je pense qu’il faut partir déjà sur ça…

Sinon, ta moitié aurait-elle fait preuve d’arrogance ?
Mais surtout, je pense qu’un cheval de propriétaire est l’animal d’un seul cavalier !!!
Et que donc, Géraldine doit mettre un mouchoir sur cette expérience et monter le sien…
Et les poulains seront bien gardés !!!

Et je pourrais te résumer la réaction de Sissi, mais je lui laisse te la dire en personne ;)

11 Comments

  1. mort de rire, je suis.
    j’attends l’analyse Sylvianesque.Ayant soif d’apprendre, je ne suis pas susceptible.

  2. blague mise à part, je ne suis pas contre le « un cheval-un cavalier », en plus ça flatte carrément mon égo surdimensionné, mais il y a une limite à ça : j’imagine que je tombe à ballade, tintin pour rattraper mon bourricot. je suis malade ou blessé et ne peux monter : il ne se laisse pas approcher par quelqu’un d’autre que moi. résultat, j’ai commencé ce matin ce qui ressemble à un deuxième débourrage qui consisterait à apprendre qu’il n’y a pas que « papa » dans la vie …

  3. un cheval un cavalier…mais quelle horreur^^
    je suis pour la polygamie équestre, même si ça peut booster l’ego, de se sentir le seul et l’unique être capable de dompter ce terrible destrier, je rejoins tomtom…et si..on tombe en balade, si on ne peut plus monter pour une raison X ou Y, que devient «  »la bête »?

    par contre, dans le récit, le problème a lieu avant qu’elle ne soit dessus, au montoir, pourquoi n’a-t-elle pas proposé d’autres exercices, à pied, pour « se connecter » avec le cheval?

    (se connecter, que c’est vilain comme mot… »eh, tu m’donnes ton 06? » « ouaich, mais c’est un 07″)

  4. pour répondre à ta question, Marizette, le bestiau est censé être dompté. elle l’avait déjà monté une fois, seule, et rien de particulier ne s’était passé. ce jour-ci, ma douce passait par là et on s’est dit « tiens, pourquoi pas ». vu la sensibilité du cheval, effectivement, de petits exercices préparatoires auraient certainement été les bienvenus.

  5. bon, trêve de morosité, et vu que j’ai du être polie et bien élevée, mon pôvre Tomtom, je vais te dire les choses sans ambages :
    Il n’y a plus de High valable en France : les vautours qui se sont nourris du cadavre d’Anne n’ont même pas êtes capable de préserver son capital !
    Donc entre tes souvenirs et la réalité de ton cheval, tu va devoir composer !
    Et ma foi la boite a baffe peux parfois trouver son utilité : contrairement a Sylvain, un cheval/des cavaliers
    Mais un travail/un cavalier…..
    Ta donzelle peux donc faire des choses différentes, mais pour cela il faut intégrer que le débourrage a peut être des lacunes……

  6. et trouver un quarter au vil prix de ton high?

  7. tout d’abord, quelques news, depuis : il m’a fallu 3 séances de monte pour reprendre le bestiau qui flippait dès qu’on faisait mine de monter dessus ! j’ai aussi refait du travail à pied et tout ressemble rentré dans l’ordre, mais ça a mis en lumière que ce poney est vraiment anxieux de nature : il faut mériter ce qu’il te donne parce qu’il te fait confiance et trouver un savant dosage entre la baffothérapie et la douceur. du coup, oui : je me pose la question de le revendre parce que je pense que je n’ai pas assez de temps à lui consacrer pour que ça s’instaure bien comme il faut. c’est un poney qui aurait besoin que j’y sois tous les jours, simplement pour le nourrir où aller lui tenir compagnie. si je m’en sépare, j’opterai pour tout autre chose, histoire de ne pas rester dans la comparaison, et donc why not a Quarter Horse, what else ?

    côté élevage, j’avoue que je maîtrise pas assez le sujet pour approfondir. En tous cas, quoi qu’un peu claquette à son arrivée, je retrouve dans son modèle et son naturel rustique (jamais besoin de rien sinon de calins et de bouffe) les Highs de mes souvenirs. pour le débourrage, c’est clair qu’il y a des lacunes ….

  8. il n’aurait pas de problème de vue?

    après, quelle que soit la race, on va trouver des sujets…différents, avec le pois chiche qui se balade (niveau taille, il est dans la toise, plutôt petit ou plutôt grand?)

    si c’est un angoissé, mieux vait peut être tout reprendre à zéro, avec vos codes à vous, et « refaçonner » le cheval?

    courage en tout cas

  9. j’ai jamais fait de tests de vue mais c’est pas bête du tout. pour l’observer, j’ai quand-même le sentiment qu’il craint l’homme et plus particulièrement ceux qu’ils ne connaît pas, peut-être davantage les femmes que les hommes d’ailleurs …. en ballade, il est par contre génial : peur de rien et passe partout, curieux mais calme et capable de piquer de bons galops maîtrisés. il toise à 1,49cm. pour le débourrage, j’ai en fait quazi tout repris de A à Z dès que je l’ai eu, en me fondant sur une méthode étho. bien construite, qui m’a permis d’établir vraiment un lien de confiance avec lui. le stress vécu avec ma chère et tendre a l’air d’avoir disparu mais il reste avec un petit fond anxieux. chaque marque de confiance se mérite avec ce bougre.

  10. tu as aussi la solution par la phyto(tonton reste calme , la phyto n’est pas l’homeo….)
    equi stress en mélange dans la ration,ou valériane en tm pour commencer,ou si mal castre , je te dirais le nom en prive(et oui il y a des produits miracles )
    mais revoie son éleveur ou balance sur le forum!!!!

Ecrire un commentaire

Votre commentaire peut etre en attente de modération. Merci de ne pas le reposter.


neuf − = 2