Un Homme nommé Cheval

Blog équestre… Tout ce qui peut intéresser les amoureux du cheval… Et plein d'autres choses…

Intervenant extérieur 2 – Le retour du fils maudit !!!

Je me dois de m’expliquer sur mon billet d’humeur précédent à propos de l’intervenant extérieur, après quelques conversations téléphoniques et quelques réactions en commentaire icitte ou sur Facebook (en MP ou en direct) !
Comme, tout un chacun le sait, un billet d’humeur est pamphlétaire, mais il aborde par l’outrance quelques vérités !
Bien entendu, je ne cite personne, mais fait des généralités qui (comme toutes généralités) sont parfois fausses…
Toutefois… Laissez moi vous narrer quelques expériences vécues…
Et là, ce ne seront pas des généralités ou des divagations de mon esprit malade !
Tabernac’ !!!!

 

Je redis clairement , un intervenant extérieur, c’est avant tout : tout pour sa gueule !!!
Et cela est normal….
Une structure fait appel à lui, car d’après lui, elle est dans le besoin et donc elle n’est pas capable d’apporter à ses cavaliers tout ce qu’ils demandent…
Erreur, ces structures veulent juste apporter une autre voix à leur enseignement !!!
Style genre, il va dire la même chose que nous mais avec d’autres mots… Et cela passera mieux !!
Cela s’appelle en pédagogie, le reformulation !!!
Parfois, ça dérape !!! Ou pas…
En fait, on a droit un intervenant extérieur intelligent (ou plutôt réfléchi ou/et informé)
Ou pas…
Voyons quelques exemples :

Commençons par un cas exemplaire !!!
Dans mon centre équestre en Languedoc, j’ai eu la chance de rencontrer un propriétaire qui ne demandait rien et qui était plutôt balèze en équitation !!!
Et comme c’est le seul qui a apporté quelque chose concret à mes élèves( et à moi), sans rien demander, ni changer quoique ce soit à ma méthode, je vais citer son nom !
Michel Benoit ! – Il a d’ailleurs écrit un bouquin confidentiel sur le reining que je recommande chaudement…
Ce n’était pas vraiment un intervenant extérieur, puisque dans la structure, toutefois il n’enseignait plus depuis un certain temps (comme le fût du canon)
Il avait observé mes cours, et me trouvait pas trop mauvais… Ouf !!!
Je lui ai proposé de faire un stage (thème libre à sa convenance) – il a accepté en toute simplicité (et gracieusement – fait remarquable pour un intervenant extérieur) en ayant vu la qualité de mes élèves…
Il n’aurait jamais accepté si ils (plutôt elles en majorité) n’avaient une motivation qui lui convenait…
Ce n’était pas un commercial !
Son stage de 4 heures de dressage avait pour thème : position du cavalier à cheval et rôle de l’assiette aux trois allures.
Mes cavalières ont morflé un max, mais dans le bon sens du terme !
Sans remettre en cause mes préceptes, qui étaient aussi les siens (style oldschool)
Une heure et demi au pas avec travail du bassin, jusqu’à que les chevaux cèdent dans la bouche
Puis gymnastique du mouvement du bassin au trot et enfin preuve (par neuf) au galop…
Les élèves en sont ressortis ravis, fourbus et surtout prêt à repartir derechef dans mes cours proches de la torture !!!

Bref, un intervenant extérieur qui apporte quelques choses de positif à un enseignant…
Et surtout qui lui permet aussi d’avancer en tant qu’enseignant !!!
Sans se mettre en avant ! (peut être était-il sûr de lui ?)
Bravo !!

Passons aux cas plus litigieux (à mon avis, bien sûr) - la suite dans un autre billet….
Il faut garder un peu de suspens !!!! (en fait le billet commence à être long… trop long…)
Donc à suivre : un garde républicain spécialiste du CCE et une Westerneuse, voire, en bonus,  un adepte de éthologie équine

PS : message privé : Djaminette , je t’attends de pied ferme samedi avec le grand steak !!!

Les commentaires sont clos.